La pieuvre électrique représente un kit électrique de pré-câblage que les électriciens utilisent pour faciliter l’installation électrique dans une nouvelle construction. Elle est liée au tableau électrique qui envoie de l’électricité dans toutes les installations électriques d’une maison. Un kit d’installation électrique classique est beaucoup plus cher et plus chronophage qu’une pieuvre électrique. Ainsi, pour votre nouvelle construction, vous désirez réaliser la pieuvre électrique vous-même ? Alors, ne vous affolez pas, car c’est bel et bien possible. Découvrez dans cet article les différentes étapes nécessaires pour poser une pieuvre électrique.

Planification de l’installation

Avec un peu de casse-tête et quelques jours de sacrifice accompagné d’une connaissance de base, vous pouvez arriver à faire la pose de la pieuvre électrique vous-même. Cliquez sur ce lien https://www.piltop.fr/comment-poser-une-pieuvre-electrique/ pour découvrir les meilleures manières de poser soi-même une pieuvre électrique dans une nouvelle construction. Il suffit que vous planifiiez l’installation.

Cela peut vous intéresser : Que faut-il savoir sur le monde du plaquiste à Angers ?

En effet, assurez-vous d’avoir en main le schéma de construction du réseau d’installation électrique ainsi que le plan de construction de la maison. Selon la configuration de l’habitation, l’élaboration du schéma de la pieuvre électrique se fait par un bureau d’étude. Le plan du montage vous permettra tout simplement de réussir l’installation du dispositif.

Cheminements des câbles et préparation des conduits

Pour réussir l’installation de votre pieuvre électrique, vous devez préalablement penser à l’endroit où vous pouvez réaliser les boîtes de jonction. Attention ! Ce n’est qu’en fonction de votre habitation que vous pourriez définir le nombre de boîtes de dérivation. Vous avez la possibilité de choisir l’endroit selon votre guise. Vous pouvez choisir de les installer dans un faux plafond ou dans un plancher en hourdis. Dans le cas où vous choisissez un faux plafond par exemple, il est nécessaire que les rails de placo puissent être installés afin que les pieuvres électriques soient fixées.

A voir aussi : Les meilleures astuces pour utiliser efficacement un détachant textile

Par ailleurs, pour faire passer les gaines afin qu’elles soient à proximité des appareils à alimenter, même si une gaine est prévue pour alimenter plusieurs appareils, vous devez prévoir, avant que le plaquiste ne finisse de poser le placoplâtre, des espaces creux ou des cloisons. Si vous n’avez pas les outils nécessaires pour percer les faux plafonds, vous pouvez demander au plaquiste de réaliser les trous à la scie-cloche.

Test et vérification

Une fois à la fin de votre installation, vous devez songer à vérifier si votre installation respecte la norme NFC 15-100 avant de passer à la mise en service. En effet, cette norme exige un nombre strict de points d’éclairages et de prises nécessaires pour chaque pièce domestique. Elle impose également la présence de disjoncteurs ainsi que les directives à respecter.

Vous devez donc certifier que votre installation est une belle réussite et qu’elle respecte cette norme. Ainsi, il est recommandé de faire appel à un contrôleur qui sera chargé de vous autoriser en vous délivrant une attestation de conformité.